Archive for the ‘Argot, etymologie et vocabulaire.’ Category

Ce (nouveau ?) mot d’argot signifie « perché », « barré ». Il fait référence au film Matrix où (attention spoiler) les hommes vivent dans une réalité virtuelle. Etre matrixé, c’est être dans un autre monde (comme Jean-Louis Aubert).

A l’origine, le « scrupulus » était le petit cailloux qui se glissait entre la peau et la lanière de la sandale des légionnaires. Un petit objet qui dérangeait et empêchait d’avancer. Un peu comme la petite pensée, le doute qui nous taraude.

Il s’agit d’un mot qui se lit de gauche à droite et de droite à gauche. Léon – Noël Un palindrome est un anacyclique qui a le même sens à l’envers ou à l’endroit. Laval -Laval

Cette expression du Moyen-Age signifie se torcher (tamponner) l’anus (le coquillard). Autrement dit, ne rien avoir à faire de quelque chose. Certains étymologistes pensent que coquillard se rapporte à « coquille » qui signifiait « penis » au XVIème siècle. A noter que « s’en battre l’oeil » n’est pas plus élégant. L’oeil était autrefois un synonyme… d’anus.

Le mot nous vient du Moyen-Age où les vapeurs d’alcool produites lors de la distillation faisaient penser aux âmes (spiritus en latin) des défunts quittant les corps. Et sans parler des défunts alcooliques.

Autrefois, à table, on se servait dans le plat avec les doigts, sans couvert, ni…assiette. L’assiette désignait la place où l’on était « assis ». L’expression désignera ensuite la façon d’être assis, puis l’humeur. En parallèle, elle désignera également le plat individuel dans lequel on prendra l’habitude de manger.

Pour rappel, l’antonyme d’un mot est son contraire. A l’origine, le mot « manant » vient en effet du latin « manere » (demeurer, rester). Il désignera don les paysans attachés à leur terre avant de prendre son sens péjoratif. Il est donc le contraire de migrant qui vient du latin « migrere » (voyager au loin).

Il s’agit de la figure de style consistant à utiliser le même verbe pour deux compléments n’ayant pas le même sens. « Ayant sauté sa belle-sœur et son repas de midi, le Petit Prince reprit enfin ses esprits et une banane. » Pierre Desproges.

Au départ, l’expression signifie « prendre sa part du butin » et viendrait du monde de la piraterie. Pour répartir le butin, les corsaires le divisaient en petit tas de la hauteur d’un pied (33 cm). Quand les partenaires ont un orgasme, ils prennent donc leur part du butin ( « Butin, c’est bon »).

Il s’agit de 4 fautes de liaison. Le pataquès : quand on fait entendre un T ou un S de liaison quand c’est inutile ou que l’on interverti. Ce n’est pas-t-à moi. Quatre-z-amis Le mot vient de l’exemple : « ce n’est pas-t-à moi, je ne sais pas-t-à qui est-ce. » Le cuir désigne plus spécifiquement les […]


Esprit du blog

Une info, une anecdote, une astuce...de plus que j'ai apprise dans la journée

Categories

Archives